rien que les noms ...

lumière slave ... cumin ...

les noms de deux petites pelotes de Dolce di Luce

lumière slave ... cumin ...

avec elles entre les mains

 me sentir presque capable de faire ce petit

débardeur Rigatura

un modèle Lulu la guitare / Carole de Marne dont les créations depuis longtemps m'époustouflent ... Sabine en sait quelque chose qui, en tricoteuse terriiiiblement talentueuse, lit mes cris d'admiration chaque fois qu'elle nous montre un de ses ouvrages et qui ... mais chuuuut ... je n'en dis pas plus car il se pourrait bien que ...mais chuuut ...

bref ...

Trouver l'apaisement à tricoter un brin

et un vrai délice,

encouragée par un petiot qui me dit  : " Oh mais c'est trop joli ces couleurs ! comment tu fais pour tricoter avec ces deux couleurs ? C'est un pull pour qui ? Oh et il est tout doux, mais tu l'auras fini quand ? Bientôt ?" 

Puis dans un lin épais et noir, coupée une culotte de moujik, taillée sur la base des sarouels précédents, mais avec une fourche plus haute et des jambes plus larges, "chevillées" d'un coton cumin dans lequel un élastique appuie l'effet bouffant. Trois petits boutons anciens, chinés par ma petite soeur, terminent la culotte dont j'aime la simplicité, l'effet et dont le Pralin aime le confort...

 

DSCF4399DSCF4403DSCF4404DSCF4410DSCF4415